Bouaké : Journée nationale de la paix/ L’ONG Ouka-Dêmin et la CRDP célèbrent la 24e édition

L’ONG Ouka-Dêmin et la Coalition Républicaine pour la Défense de la Paix (CRDP) ont célébré la journée nationale de la paix, le dimanche 15 Novembre 2020, au centre culturel Jacques Aka de Bouaké.

Pour l’initiateur Touré Souleymane président des deux structures, par ailleurs conseiller technique du premier ministre chargé de la jeunesse, cette journée est l’occasion d’inculquer des valeurs de paix aux populations. « Aujourd’hui est un grand jour pour toutes les populations de la Côte d’Ivoire, sans obédience politique. Et cela est une réalité en ce jour 15 Novembre. Car je suis accompagné par des leaders de différents partis politiques ; le Front Populaire Ivoirien (FPI), le Parti Démocrate de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) pour célébrer la paix à Bouaké » a-t-il dit.

En présence du secrétaire général de la préfecture de région et du premier magistrat de la commune, Touré Souleymane a invité les populations à préserver la paix car “sans paix il n’y a pas de développement, ni d’émergence, ni d’emplois “. Selon lui, toutes les réalisations au niveau de la région ont été possibles grâce à la paix.

Prenant la parole, Williams Félicien, vice-président de ladite coalition et membre du PDCI-RDA, s’est réjoui de cette initiative. « Comme le disait feu Félix Houphouët Boigny, la paix est une seconde religion, donc nous sommes venus parler à ces femmes afin qu’elles parlent à leur mari pour que notre pays connaisse la véritable paix ».

Le premier magistrat de la commune, le Maire Djibo Nicolas a, pour sa part, salué les efforts du gouvernement pour la préservation de la paix, car a-t-il dit “grâce à la paix notre pays s’est développé pour devenir aujourd’hui, le premier pays sur le plan économique de toute l’Afrique de l’ouest y compris le Nigéria”.

Il a invité les populations à “chérir cette paix pour aller de l’avant tout en encourageant le dialogue ouvert entre le président de la république Alassane Ouattara et son aîné le président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié.

Cette 24e édition a été placée sous le thème “Ensemble consolidons la paix, préservons nos acquis’’, comme annoncé par le porte-parole du gouvernement Sidi Tiémoko Touré. L’Edition de 2020 intervient dans un contexte de vives tensions après l’élection présidentielle émaillée par de violents affrontements.

Instituée par décret le 7 mars 1996, la journée nationale de la paix (JNP) est célébrée le 15 novembre de chaque année, pour sensibiliser les populations à la culture de la paix et au vivre ensemble.

Sylvain Faithè

don poupon n'gattakro

Bouaké : Assistance/ Une Ong soulage les enfants de la pouponnière de N’Gattakro

La date du jeudi 15 novembre 2018 marquant la journée nationale de la paix restera gravée dans les mémoires des enfants de la maison des bébés de N’gattakro et pour cause, le RNJS COHÉSION SOCIALE  entendez par là le Réseau National des Jeunes pour la Solidarité et la Cohésion Sociale a fait un important don composé de vivres et de non vivres.

Pour le Président de cette structure  Abou Soumahoro, ce geste s’inscrit dans la droite ligne de son objectif, qui est de promouvoir les valeurs de paix, de solidarité, et de cohésion sociale pour une ville de Bouaké stable, paisible et développée.

« Pour célébrer la journée nationale de la paix, nous, en tant qu’humanitaire, avions bien voulu soulager ces enfants. Nous avons constaté que les besoins sont vraiment énormes. Et nous demandons à l’Etat et aux personnes de bonne volonté de nous accompagner, afin d’améliorer considérablement les conditions de vie et de ces structures », a plaidé le Président Abou Soumahoro.

Quant à  la première responsable de ladite pouponnière Mme Brou née Koné Elisabeth, elle s’est dite satisfaite. « C’est avec un cœur rempli de joie que nous vous accueillons ce matin dans nos locaux. Il n’y a pas de petits cadeaux, car ici, c’est d’abord le désir d’aider qui est important. Nous ne nous sentons plus seule et cela nous encourage à faire plus d’efforts dans le domaine de la protection de l’enfance » a t- elle dit.

Sylvain Faithè

don ong man

Toulepleu: l’ONG ASAPSU offre du matériel agricole et prévient contre les conflits à Bakoubly

Dans le cadre de son projet d’appui aux personnes vulnérables, l’ONG Association de Soutien à l’Auto Promotion Sanitaire et Urbain (ASAPSU) a fait don  de matériels, de semences et de numéraire à des vulnérables de Bakoubly s/p de Toulepleu, le  04 août dernier.

Ce sont aux total 13 brouettes, 4 sacs d’engrais, 03 arrosoirs, 03 boîtes de basudine, de l’engrais et des semences (aubergine, tomate et gombo) qui ont été offert à des personnes vulnérables.

Selon M. Bedel Houssou , coordinateur , du projet, L’ASAPSU et ses partenaires Care International  et le HCR viennent en appui aux personnes vulnérables en faisant des dons de matériels agricoles à des groupes composés d’ex- réfugiés et autres couches sociales en quête d’assistance .

C’est à cet effet qu’elle a procédé le mardi 04  août 2018 à la distribution de matériels agricoles et de cash à cette couche de la société dans le village de Bakoubly à 20 km de Toulepleu.

L’ONG ASAPSU en a profité  pour sensibiliser les populations  sur la prévention des conflits, des violations des droits de l’homme et les  déclarations des naissances à l’État civil.

Aussi a t-elle invité les bénéficiaires à adhérer pleinement au projet, mais aussi et surtout de faire bon usage du matériel reçu.

Quant à Ouloto Nioulé  Alphonse, chef du village de Bakoubly, il a dit sa joie avant de s’engager à relayer l’information au sein de sa population, surtout pour la prévention des conflits et la déclaration des naissances.

Le projet qui a démarré le 27 août dernier, prendra fin le  25 novembre prochain.

Massa Souleymane