Statistiques: 413 vues
Adissa Touré 2

Depuis plusieurs mois, des centaines de milliers de personnes défilent à Kolia, une commune située entre Boundiali et Kouto, route de Tingrela, non seulement pour aller se faire traiter, mais aussi pour suivre les miracles réalisés par Dame Adissa Touré, qui à l’aide du Coran, sauve des vies. Dans cette deuxième partie de notre récit, nous vous expliquerons les miracles auxquels nous avons assisté…

 Adissa Touré et les œuvres d’Allah

Il est 1­6h ce mercredi, après le rendez-vous manqué du matin, Dame Adissa Touré monte au créneau. Après son ‘’salam’’ habituel, elle est presqu’en larme quand elle demande pardon au public. ‘’ Je vous demande pardon au nom d’Allah !’’ Et à la foule de répondre ‘’Nous te pardonnons au nom d’Allah’’.

Dame Adissa a donc prié pour les uns et les autres afin que chacun des malades puisse recouvrer la santé. ‘’ Que ceux qui sont venus avec de bonnes intentions, que Allah exhausse leurs vœux’’ a-t-elle dit en substance.

Prières, chants et louanges ont marqué ce temps de communion avec la masse humaine sur l’espace.

En termes de miracle, l’on a vu des infirmes, paralysés depuis 6 ans au moins, remarché. Un vieil homme, qui ne voyait plus a dit être guéri. Sans oublier ces nombreuses femmes possédées par le démon et qui sont délivrées par le simple regard de Dame Adissa.

C’est donc par miracle que l’eau contenu dans les bidons se transforme en eau sainte. ‘’ Au moment où nous prions pour vous, Allah envoie des anges transformer votre simple eau, peu importe où vous placez votre bidon, en eau bénie. Lavez-vous et buvez cette eau bénie. Elle vous sauvera au nom de Allah.’’ a dit Dame Adissa Touré.

La nuit tombait. Et nous nous apprêtions à passer notre deuxième nuit dans la voiture. Mais avant il fallait seconde laver, autant de fois que l’on désirait, avec l’eau bénie. Lorsque l’on vide le bidon, il faut refaire le plein d’eau et le déposer à l’endroit habituel pour les bénédictions du lendemain.

Avant le couchée, Mori et moi, nous nous sommes pommadés avec le beurre de Karité qui autant que le miel et l’eau des bidons avait connu des miracles grâce aux bénédictions.

La nuit était passé, paisiblement. Et l’on annonçait les bénédictions et prières de 10h.

10h ; Dame Adissa Touré est à nouveau sur le podium alors que nous avions repris nos places habituels sur l’espace. Elle revient sur les difficultés que rencontrent ses hôtes. Elle demande, et de façon humble, au public de tout pardonner.

‘’Faites ce que vous devez faire au nom de Allah et laissez ce que vous devez laisser au nom de Allah. Pardonnez-vous les uns les autres, car c’est dans le pardon que l’eau bénie vous servira.’’ a-t-elle plaidé.

Pour elle, il est important de connaitre Dieu, Allah. Celui qui connait Allah, s’adonnera à la prière, au jeûne, au pardon au partage. ‘’ Si vous gagnez 500 F cfa, donner au nom De Allah, 200 F CFA a un pauvre. Ne mettez pas l’argent à la place d’Allah. Je suis venue pour vous dire de mettre Allah au cœur de vos actions et non l’argent’’ a indiqué Dame Adissa.

Et tenez-vous bien. Pendant qu’elle prêchait, elle marque un bref arrêt et dit ceci : ‘’Je vous demande de tendre votre main droite. Regardez dans votre main. Fermez les yeux. Que voyez-vous ? Je sais que tout le monde ne verra pas, mais que ceux qui voient quelque chose lèvent leurs mains’’

Des centaines de personnes levèrent leurs mains. Et elle leur demande ‘’c’était quoi dans votre paume droite’’. ‘’ C’était une écriture en arabe’’ répondirent ces personnes-là. Et a un autre de dire ‘’il était écrit Mahomet (Psbsl) ‘’. Puis la foule criât de plus bel.

‘’ ici, il n’y a que Allah et le Coran. Ceux qui pensent qu’a part Allah, il y a une autre divinité ici, ils se trompent.’’ a dit en substance Dame Adissa Touré.

Le second miracle fut quelques minutes de prêche après le premier. En pleine prière, Dame Touré fixe le ciel et indexe le côté ouest de l’espace saint. ‘’ Que voyez-vous dans le ciel ?’’ interroge-t-elle. La foule se retourna faisant face à l’ouest puis fixa à son tour le ciel.

Là encore de millier de voix s’élèvent ; ‘’ il y a une écriture (en arabe) dans le ciel. Je m’approche d’un jeune homme d’une vingtaine d’année et lui demande s’il voit ce que les autres voyaient. Celui-ci me dit que l’écriture en arabe dans le ciel est bel et bien visible. Il me dit ensuite, que c’est encore ‘’Mahomet’’(Psbsl) qui est écrit en arabe. Cette information a été confirmée 2mn après, lorsque Dame Adissa reprend son micro pour dire qu’Allah a béni la prière du jour avec l’apparition à deux reprise du nom de Mahomet (Psbsl).

Elle a donc demandé au public d’adresser 2 rakas à Dieu pour lui dire merci pour ces miracles. C’est donc après la Fatiha qu’elle a déclaré que ceux qui voulaient regagner leur famille pouvaient le faire puisque Allah avait exhaussé leur voeux.

Ainsi donc, Mori et moi avions repris notre route de Kolia à Bouaké en nous promettant d’y retourner.

Notons, enfin, que depuis ce dimanche 4 juillet 2021, Dame Adissa Touré a annoncé la suppression du bidon de 20 litres pour désormais les petits bidons de 4 litres. Ce qui augure la puissance de l’eau bénie, les jours à venir.

Kader Diaby