Statistiques: 674 vues
cantine scolaire


Mercredi 14 Novembre 2018, le conseiller chargé  des cantines scolaires de l’inspection de l’enseignement primaire (IEP)Bouaké-koko, a tenu sa traditionnelle réunion de rentrée avec les différents gérants des cantines sous sa coupole. En cette nouvelle rentrée, l’objectif est d’exhorter les communautés y compris les comités de gestion (coges) à soutenir les cantines scolaires.

Les parents sont invités à apporter des vivres (1 kilo de riz ou une igname) ou de payer une somme de 300 Fcfa, par élève. Bouaké ne bénéficiant plus du soutien du Programme Alimentaire Mondial  (PAM) d’où la nécessité pour les parents de subvenir aux besoins des cantines.

Selon Bamba Anzoumana, conseiller chargé des cantines scolaires à l’IEP Bouaké-koko, les moyens dégagés par l’Etat ne permettent que 18 jours de fonctionnement par an. Ce qui permet à la cantine de fonctionner  2 jours par semaine, pendant 2 mois et une semaine. Face à cette insuffisance de moyens, Bamba Anzoumana invite les parents d’élèves à combler le reste des mois de l’année scolaire, en apportant soit une somme de 300 fr cfa, 1 kilogramme de riz ou une igname, par élève.

Au cours de cette réunion,  les cahiers de gestion ont été distribués aux gérants de cantine pour leur permettre d’exercer leurs activités en toute conformité.

L’alimentation  scolaire  désigne  un  service  de  repas  en  milieu  éducatif  ou  de  distribution  de rations aux élèves. Elle permet d’améliorer la  santé, le  statut nutritionnel des  enfants et la performance scolaire.

Au regard de tous ces atouts, le gérant de la cantine au niveau du groupe scolaire ‘’Aboliba’’, Konan Jean a souhaité l’ouverture de plusieurs cantines, vus ‘’les résultats scolaires satisfaisants’’ que produisent des écoles à cantine. « Je demande aux comités de gestion de créer plus de réfectoires pour que les résultats soient élargis au niveau de tous les enfants. Il faut que les parents donnent assez de vivre pour augmenter le nombre de jour. » a t-il plaidé.

Les gérants ont salué le dynamisme du conseiller, car grâce à lui d’autres écoles ont été dotées de cantine scolaire.

Sylvain Faithè