Bouaké : Lutte contre la vie chère/ le Cnlcvc sensibilise les vendeurs de moutons à l’approche de la Tabaski

Le conseil national de la lutte contre la vie chère était en mission, récemment à Bouaké, pour non seulement se rendre compte de l’effectivité de l’approvisionnement des marchés en moutons, mais aussi pour sensibiliser les vendeurs sur la nécessité de pratiquer des prix abordables afin que la fête de la Tabaski soit une réussite pour tous.

« Nous sommes venus voir si les marchés sont effectivement approvisionnés en moutons et dire aux commerçants que les prix doivent être abordables pour permettre à tout le monde de gagner » a dit en substance Dr Bah Koné, secrétaire générale du conseil national de la lutte contre la vie chère.

« La fête de la Tabaski est une fête de la solidarité. Vous devez être solidaires des populations. Vous devez être solidaires des ivoiriens en leur permettant d’avoir accès aux moutons à un prix abordable. Il faut que la fête soit gagnante pour tout le monde. C’est un partenariat gagnant- gagnant. Plus le prix sera abordable, plus vous pourrez vendre. » a-t-elle conseillé, s’adressant aux vendeurs de moutons.

Les moutons se vendent à ce jour à des prix différents sur le parc à béta

ils de Bouaké, situé au corridor nord de Bouaké. Les prix varient entre 40 mille et 200 mille, voire plus, si l’on s’en tient aux propos de certains commerçants.

Mais selon des consommateurs que nous avons approché, «  pas possible d’avoir un mouton même à 60 mille francs cfa ». « Nous attendons le lundi soir pour voir si les prix vont baiser » a confié un consommateur.

Le combat du gouvernement ivoirien, via le conseil national de la lutte contre la vie chère n’aura été vain, puisque plusieurs commerçants, jusqu’au Dimanche 18 juillet 2021, ont baissé les prix afin de vendre plus.

A défaut de pouvoir liquider tous les moutons, les vendeurs devront les retourner aux pays d’origine. « Nous leur demandons de vendre moins chère, parce que s’ils ne vendent pas avant la fête de la Tabaski, ils devront faire retourner les moutons. Ce qui va leur couter chère en matière de transport (allé et retour). » a indiqué Abdoulaye Touré, secrétaire général de l’observatoire de la fluidité des transports qui a ajouté que l’Etat ivoirien a pris toutes les dispositions afin que les faux frais soient supprimés sur les routes en ce qui est du bétail en cette approche de la Tabaski.

Après Bouaké, l’équipe du conseil national de la lutte contre la vie chère est allé jusqu’à la frontière nord du pays pour s’enquérir de la réalité sur le terrain.

Kader Diaby

Bouaké: Le CEECI a célébré ses 18 années d’existence

Le comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire, né le 12 juillet 2003 a eu 18 ans ce Lundi 12 juillet 2021. L’occasion était donc bonne pour les membres de cette organisation syndicale de célébrer cet anniversaire dans la fierté si l’on en croit aux propos de son 1er responsable, Traoré Karamoko alias Général TK. Reportage…

Bouaké: Le Conseil National de la Lutte contre la vie chère visite le marché de moutons

La célébration de la fête de la Tabaski c’est dans quelques jours. A ce titre, le conseil national de la lutte contre la vie chère (Cnlcvc) effectue depuis peu une mission terrain pour, non seulement, constater l’approvisionnement des marchés en moutons, mais aussi pour faire en sorte que les prix du mouton soient abordables. C’est dans ce contexte que le Cnlcvc a visité, ce mercredi 14 juillet, le marché de moutons de Bouaké. Quel est donc le constat sur le terrain ? Tentative de réponse dans ce dossier d’actualité que nous propose Kader Diaby.

TRIBUNAL DE BOUAKE

Bouaké : Le tribunal de Bouaké braqué une nouvelle fois

 

Le tribunal de Bouaké a été victime d’un braquage dans la nuit du mercredi 07 au jeudi 08 juillet 2021. Pour l’heure, aucune information officielle n’a fuité, et l’on s’adonne à toutes les spéculations.

Ce jeudi, lorsque nous arrivons devant le tribunal de première instance de Bouaké, des usagers des lieux sont amassés à l’entrée. Le petit portail est hermétiquement fermé. Le grand portail, lui il est grandement ouvert et soigneusement gardé par des forces de sécurité, laissant passer les véhicules et autres travailleurs au tribunal. Une audience est en cours. Seules les personnes concernées par cette audience peuvent accéder à la salle, que l’on pouvait apercevoir de l’extérieur.

Les usagers venus pour des documents administratifs peuvent attendre. Et par petits groupes, ceux- ci épiloguent.

Nous essayons d’en savoir plus, oubliant du coup notre rendez-vous. Selon des sources, le tribunal aurait été victime d’un braquage dans la nuit du mercredi au jeudi matin.

Qu’est-ce qui a été emporté ? De l’argent, des dossiers ? Nous ne saurions vous donner une réponse à ces interrogations. Puisqu’aucune source officielle ne s’est encore prononcée sur l’affaire.

D’autres sources indiquent que les tribunaux de Korhogo et de Katiola auraient subi le même sort récemment.

Pour l’heure, les enquêteurs de la police et de la gendarmerie sont à la tâche pour élucider ce nouveau braquage. Ce même tribunal, on s’en souviens avait été braqué le jeudi 04 juin par des quidams qui ont fait évader un détenu et le véhicule de la juge d’instruction.

Kader Diaby

Guérison : Adissa Touré et les miracles de Kolia (2è Partie)

Depuis plusieurs mois, des centaines de milliers de personnes défilent à Kolia, une commune située entre Boundiali et Kouto, route de Tingrela, non seulement pour aller se faire traiter, mais aussi pour suivre les miracles réalisés par Dame Adissa Touré, qui à l’aide du Coran, sauve des vies. Dans cette deuxième partie de notre récit, nous vous expliquerons les miracles auxquels nous avons assisté…

 Adissa Touré et les œuvres d’Allah

Il est 1­6h ce mercredi, après le rendez-vous manqué du matin, Dame Adissa Touré monte au créneau. Après son ‘’salam’’ habituel, elle est presqu’en larme quand elle demande pardon au public. ‘’ Je vous demande pardon au nom d’Allah !’’ Et à la foule de répondre ‘’Nous te pardonnons au nom d’Allah’’.

Dame Adissa a donc prié pour les uns et les autres afin que chacun des malades puisse recouvrer la santé. ‘’ Que ceux qui sont venus avec de bonnes intentions, que Allah exhausse leurs vœux’’ a-t-elle dit en substance.

Prières, chants et louanges ont marqué ce temps de communion avec la masse humaine sur l’espace.

En termes de miracle, l’on a vu des infirmes, paralysés depuis 6 ans au moins, remarché. Un vieil homme, qui ne voyait plus a dit être guéri. Sans oublier ces nombreuses femmes possédées par le démon et qui sont délivrées par le simple regard de Dame Adissa.

C’est donc par miracle que l’eau contenu dans les bidons se transforme en eau sainte. ‘’ Au moment où nous prions pour vous, Allah envoie des anges transformer votre simple eau, peu importe où vous placez votre bidon, en eau bénie. Lavez-vous et buvez cette eau bénie. Elle vous sauvera au nom de Allah.’’ a dit Dame Adissa Touré.

La nuit tombait. Et nous nous apprêtions à passer notre deuxième nuit dans la voiture. Mais avant il fallait seconde laver, autant de fois que l’on désirait, avec l’eau bénie. Lorsque l’on vide le bidon, il faut refaire le plein d’eau et le déposer à l’endroit habituel pour les bénédictions du lendemain.

Avant le couchée, Mori et moi, nous nous sommes pommadés avec le beurre de Karité qui autant que le miel et l’eau des bidons avait connu des miracles grâce aux bénédictions.

La nuit était passé, paisiblement. Et l’on annonçait les bénédictions et prières de 10h.

10h ; Dame Adissa Touré est à nouveau sur le podium alors que nous avions repris nos places habituels sur l’espace. Elle revient sur les difficultés que rencontrent ses hôtes. Elle demande, et de façon humble, au public de tout pardonner.

‘’Faites ce que vous devez faire au nom de Allah et laissez ce que vous devez laisser au nom de Allah. Pardonnez-vous les uns les autres, car c’est dans le pardon que l’eau bénie vous servira.’’ a-t-elle plaidé.

Pour elle, il est important de connaitre Dieu, Allah. Celui qui connait Allah, s’adonnera à la prière, au jeûne, au pardon au partage. ‘’ Si vous gagnez 500 F cfa, donner au nom De Allah, 200 F CFA a un pauvre. Ne mettez pas l’argent à la place d’Allah. Je suis venue pour vous dire de mettre Allah au cœur de vos actions et non l’argent’’ a indiqué Dame Adissa.

Et tenez-vous bien. Pendant qu’elle prêchait, elle marque un bref arrêt et dit ceci : ‘’Je vous demande de tendre votre main droite. Regardez dans votre main. Fermez les yeux. Que voyez-vous ? Je sais que tout le monde ne verra pas, mais que ceux qui voient quelque chose lèvent leurs mains’’

Des centaines de personnes levèrent leurs mains. Et elle leur demande ‘’c’était quoi dans votre paume droite’’. ‘’ C’était une écriture en arabe’’ répondirent ces personnes-là. Et a un autre de dire ‘’il était écrit Mahomet (Psbsl) ‘’. Puis la foule criât de plus bel.

‘’ ici, il n’y a que Allah et le Coran. Ceux qui pensent qu’a part Allah, il y a une autre divinité ici, ils se trompent.’’ a dit en substance Dame Adissa Touré.

Le second miracle fut quelques minutes de prêche après le premier. En pleine prière, Dame Touré fixe le ciel et indexe le côté ouest de l’espace saint. ‘’ Que voyez-vous dans le ciel ?’’ interroge-t-elle. La foule se retourna faisant face à l’ouest puis fixa à son tour le ciel.

Là encore de millier de voix s’élèvent ; ‘’ il y a une écriture (en arabe) dans le ciel. Je m’approche d’un jeune homme d’une vingtaine d’année et lui demande s’il voit ce que les autres voyaient. Celui-ci me dit que l’écriture en arabe dans le ciel est bel et bien visible. Il me dit ensuite, que c’est encore ‘’Mahomet’’(Psbsl) qui est écrit en arabe. Cette information a été confirmée 2mn après, lorsque Dame Adissa reprend son micro pour dire qu’Allah a béni la prière du jour avec l’apparition à deux reprise du nom de Mahomet (Psbsl).

Elle a donc demandé au public d’adresser 2 rakas à Dieu pour lui dire merci pour ces miracles. C’est donc après la Fatiha qu’elle a déclaré que ceux qui voulaient regagner leur famille pouvaient le faire puisque Allah avait exhaussé leur voeux.

Ainsi donc, Mori et moi avions repris notre route de Kolia à Bouaké en nous promettant d’y retourner.

Notons, enfin, que depuis ce dimanche 4 juillet 2021, Dame Adissa Touré a annoncé la suppression du bidon de 20 litres pour désormais les petits bidons de 4 litres. Ce qui augure la puissance de l’eau bénie, les jours à venir.

Kader Diaby

Guérison : Adissa Touré et les miracles de Kolia

Depuis plusieurs mois, des centaines de milliers de personnes défilent à Kolia, une commune située entre Boundiali et Kouto, route de Tingrela, non seulement pour aller se faire traiter, mais aussi pour suivre les miracles réalisés par Dame Adissa Touré, qui à l’aide du Coran, sauve des vies. Dans ce récit, nous vous expliquerons ce que nous avons vu et entendu de cette femme et ses miracles…

4 heures de route entre Bouaké et Kolia

   Ce mardi 29 juin 2021, à bords d’un vehicule personnel, Mori et moi sommes prêts pour le voyage. De Bouaké à Kolia, nous n’avions aucune idée de la distance à parcourir. Tout ce que nous savions, c’est que nous allons de Bouaké à Korhogo, puis de Korhogo à Boundiali et de Boundiali à Kolia en empruntant la route de Tingrela.

‘’ Avant de quitter Bouaké, vous devez avoir au moins un bidon de 20 litres et un pot de miel. Pour le beurre de noix de karité, on peut l’avoir surplace.’’ Nous avait avertis la grande sœur avant notre départ. Ce que nous avons fait.

Il est donc 12 heures ce mardi, lorsque nous partons de Bouaké. Après 2 heures de route, nous sommes à Korhogo, recherchant la voie qui mène à Boundali. Des personnes de bonne foi nous l’indiquent, puis nous nous lançons.

La route Korhogo- Boundiali, est dégagée ce jour-là. Mais, la circulation, par endroit, reste difficile à cause des nids de poule qui, si rien n’est fait, se transformeront en nids de dindon.

Après la traversée de Boundiali, sommes à Kolia et il est 16h. Un coup de téléphone à la grande sœur et nous voici à la gare de Kolia, où Tricycles et les minus bus (Massa) s’arrachent les passagers. Des hommes et des femmes partant ou quittant le lieu saint, l’espace de prédilection de Dame Adissa Touré.

Nous sommes guidés par la grande sœur, venue, à moto, nous chercher à la gare pour le lieu saint.

‘’La dame n’est pas là. Elle est partie depuis le Jeudi dernier à Abidjan et n’est pas encore revenue. Ce sont ses disciples qui prient à sa place en ce moment. Mais avec le simple nom de la dame, ils arrivent à faire des miracles.’’ nous rassure la grande sœur.

Vente d’eau en bidon : un marché juteux

Nous avions nos bidons, mais des bidons vides. Nous achetons alors de l’eau de robinet avec des marchands, qui pour la circonstance ont ouvert un marché pour le vente d’eau.

En effet, de nuit comme de jour, des dizaines moto tricycles, transportant de gros réservoir remplis d’eau potable, font la navette entre le centre-ville de Kolia et le lieu saint situé à l’Est de la ville. Coût d’un bidon de 20 litres ; 100 fs cfa.

Une fois le bidon d’eau acquis, nous le déposons juste devant nous. Bien entendu, après avoir pré Dieu, le Tout Puissant, Allah, pour qu’il nous donne la guérison totale et qu’il éloigne le mal de nous.

Puis, sur le bidon, nous déposons le pot de miel et le beurre de karité que nous avions acheté sur place. Et c’est tout.

Ce mardi soir, nous étions donc à notre premier bidon. Même si nous avions prié sur ce bidon, celui-ci n’avait pas encore reçu la bénédiction de Dame Adissa ou de ses disciples. Nous passons donc la nuit du mardi au mercredi, espérant que Dame Adissa Touré, himselth, reviendra de son voyage le mercredi. A défaut, nous nous contenterons de la bénédiction de ses disciples.

Des nuits de sommeil à même le sol

La nuit était donc tombée. Nous avions dans la voiture, une natte de 3 places du pain et des habits de rechange, parce que nous savions que l’on a droit qu’à 3 jours de prière en ces lieux.

Tous les visiteurs, en ces lieux, dorment au clair de la lune, ou dans des cabanes de fortune. En tout cas si l’on veut garder tout contact avec ce camp de prière.

Nous mettons à la disposition de la grande sœur, la natte et nous nous dirigeons vers la voiture dans laquelle nous passions notre première nuit.

Après la prière de l’aube, nous nous promenions sur la place, par curiosité, mais aussi pour rencontrer une belle sœur qui elle aussi pour des raisons de santé avait effectué le déplacement.

C’est en ce moment que nous constatons la présence de milliers de personnes et des centaines de bidons d’eau regroupés par endroit, ou placés juste en face des dortoirs.

Des personnes étaient à même le sol, sur des nattes, du plastique ou sur des sacs, tandis que d’autres se lavaient à plusieurs reprises, avec des bidon d’eau déjà bénis par les disciples de Dame Adissa.

Rendez-vous manqué avec Dame Adissa Touré  

Nous sommes, vers 7h 30 du matin ce Mercredi, avec la belle-sœur, lorsqu’un véhicule blanc de type Hyundai nous dépasse. A bord du véhicule, une Dame voilée sort la main droite et salue la foule. C’est l’hystérie. ‘’ Elle est venue ! Elle est là ! Tantie est venue’’ s’écriaient des femmes courant vers le podium où Dame Adissa Touré prêche et rencontre l’immense foule venue à la recherche du bien-être.

La voiture ayant garé dans la cour, Dame Adissa, monte sur le podium et des deux mains levées, elle salue la foule, visiblement heureuse de la voir.

 

Puis l’un de ses disciples annonce ; ‘’ Tantie est venue vous saluer. Elle me demande de vous dire qu’à 10h, le travail va commencer. Nous vous prions de patienter un peu’’.

A 10 h donc, Dame Adissa Touré est effectivement sur le podium pour la prière. Elle commence par son ‘’salam’’ habituel, avant d’entonner son chant favori. Mais la foule immense se bouscule juste à côté du podium. ‘’ Assoyez- vous ! Arrêtez de vous bousculer sinon je vais rentrer.’’” dit-elle en malinké à ses visiteurs devenus sourds pour la circonstance.

Malgré son insistance, la situation restait identique. Alors Dame Adissa retourna dans sa maison donnant rendez- vous pour 16h…

(La suite, dans la deuxième partie)

Kader Diaby

gbagbo et simone

Analyse : Ce qui divise Laurent et Simone Gbagbo

Depuis peu, l’on a appris que l’ex- président Laurent Gbagbo et dame Simone sont en phase d’un divorce. Les raisons, l’on l’ignore. Puisque ni l’un ni l’autre n’a fait de déclaration dans ce sens. Mais à l’analyse, l’on peut évoquer des raisons datant de la période de la crise- post-électorale de 2010-2011.

On s’en souvient, en pleine crise post- électorale, une bande d’annonce au bas de nos écrans de télé, passait : ‘’ Dans quelques instant le président de la république Laurent Gbagbo fera une déclaration’’

Passé en boucle, cette annonce est restée sans suite. Et pour cause ; sous la pression de la 1ère  dame d’alors, Simone Gbagbo, la déclaration a été annulée, purement et simplement.

Selon des indiscrétions, le Président Laurent Gbagbo devait annoncer l’abandon du pouvoir au profit de son rival d’alors, Alassane Ouattara. Ce qui n’était pas du gout de la 1ère Dame et ses sbires, qui l’ont violemment menacé.

La suite des milliers de jeunes sont morts devant la résidence présidentielle. Et le plus dur pour le président Laurent Gbagbo, fut la mort de Désiré Tagro, ministre de la sécurité.

On se souvient, qu’après leur capture et leur transfert au Golf Hôtel, Laurent Gbagbo a refusé que Simone le rejoigne dans sa chambre de détention. Dès lors l’on a compris qu’un malaise existait entre ces deux dans le bunker présidentiel.

Bien d’ autres raisons peuvent justifier ce divorce entre les fondateurs du front populaire ivoirien, mais la perte de Désiré Tagro aurait été pour beaucoup.

En allant se faire baptiser à l’église catholique, l’ex- président Laurent Gbagbo rompt avec les nombreux pasteurs de Simone qui les faisaient miroiter d’une victoire certaines, pendant la crise post- électorale.

On le dit souvent ; ‘’mieux vaut être seul que mal accompagné’’. Certes, Laurent Gbagbo n’est pas seul, mais il se débarrasse d’un boulet qui l’a conduit à la Cour pénale internationale.

Kader Diaby

irresponsabilité

L’irresponsabilité

Grosse cylindré. Avec dotation en carburant. A gogo. Plus de 3 millions de salaire. Mensuel. Au bureau à 13h. 14h 30. On quitte le Bureau. Et on se croit. Grand et Fort. Sans expérience. On est intéressé que par le sou. Que dire ? Rien. Malgré nos grands ers. On se cache sous des mentaux. Pour brandir. L’épée. L’irresponsabilité. Parce que. Au finish. On se rend compte. Que sans la manipulation. A grande gueule. On est qu’un tigre. En papier. La gestion. On en a cure. Donner qu’on bouffe. Et c’est tout. Et après. On se plaindra. Que Dieu. Oui ! Dieu. Le Tout Puissant. Nous a frappés. Au point. Que nous ne puissions. Plus nous relever. Notre Passé. Notre Présent. Engagent. Notre Futur. Et le Futur. Nous situera…

Kader Diaby