T SEKOU

Man : L’Honorable Toure Sékou explique l’actualité sociopolitique aux femmes

L’honorable Touré Sékou a entretenu les femmes de Man sur l’actualité sociopolitique ce mardi 19 Février à son domicile. Le députe de Man commune, Toure Sékou s’est dit engagé pour la paix et la cohésion sociale.

Selon lui, rien ne peut réussir dans la division. « C’est cette volonté d’union qui explique que les ministres Mabri, Konaté et moi- même sommes ensemble dans le conseil régional. Nous sommes autour de ces deux personnalités pour contribuer au développement de la région du Tonkpi. C’est le souhait du président, Alassane Ouattara et c’est l’objectif du RHDP, qui veut l’union de la Côte d’Ivoire. Vous nos mamans, deviez bénir et encourager cette union » a indiqué Touré Sékou.

Concernant le départ de Soro Guillaume de la tête du parlement, l’honorable Touré Sékou dira que cela se situe dans l’ordre normal des choses : « Partout dans le monde, le parlement est dirigé par la majorité. Et comme Soro n’est pas RHDP, il a cédé la place. Mais le président de la République dit que Soro est son fils. Il n’y a donc pas de palabre entre les deux » a t-il expliqué. Aussi va-t-il plus loin pour dire que Alassane Ouattara est le seul leader autour de qui, ils sont tous rassemblés.  

Il a, pour terminer, invité les femmes à continuer à croire au président de la République qui poursuit son œuvre de développement de la Cote d’Ivoire.

Massa Souleymane

Bouaké: Bema Fofana aux militants Rhdp : « Si Soro (Guillaume) vous appelle à une réunion, ne partez pas ! »


Le groupe parlementaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) a initié une caravane de sensibilisation et d’information pour expliquer aux populations le départ du président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro. A Bouaké, le groupe parlementaire avec à sa tête le député-maire Bema Fofana et madame le député Diomandé Mondeny. Ceux- ci, ont expliqué aux différents chefs coutumiers, chefs de communautés et aux associations de jeunesses que le départ de Soro était une ‘’décision personnelle’’.

Pour l’honorable Diomandé Mondeny, Soro était élu pour parler au nom des députés ‘’Rhdp’’ au niveau de l’hémicycle. Cependant, depuis un certain temps celui-ci ne se reconnaît plus dans les activités dudit parti. C’est dans cette perspective selon elle, que le président du parti « le chef de l’Etat » s’est entretenu avec lui pour savoir ce qui n’allait pas.

« Soro a dit au président qu’il ne partage plus la même vision que lui. Alassane a alors demandé qu’il cède la place à une autre personne qui partageait son idéologie. La démission de Soro est un principe légitime d’ailleurs. » a-t-elle déclaré.

L’honorable inscrit en faut les langues de bois qui traitent le président Alassane « d’ingrat ». « Alassane n’a jamais été ingrat et il ne le sera jamais. Lorsqu’un père te donne tout pour être ce qui tu es aujourd’hui et qu’un bon matin tu décides de le quitter parce que tu convoites sa place, dites-moi qui des deux est ingrat ? » a interrogé Mme Diomandé Mondeny.

L’honorable Bema Fofana a dans son adresse interdit les militants RHDP à prendre part aux activités de l’ex-président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro et de tous ceux qui se retrouvent dans l’opposition. Pour le député-maire de Bouaké, depuis le 28 février, Soro est dans l’opposition pour convoiter le fauteuil présidentiel.

« La raison de sa démission est qu’il veut être président en 2020. Mais nous, membres du RHDP, allons-nous battre pour garder le pouvoir. Nous sommes en campagne pour 2020. Chers militants si Soro vous appelle à une réunion ne partez pas ! Cela est valable pour tous ceux qui sont dans l’opposition. » a déclaré Bema Fofana.

Selon lui, le  » départ de Soro n’affecte en rien les activités ou la marche du RHDP » sa démission est ‘’nulle et sans effet sur le parti’’.

Pour l’heure, l’intérim de l’assemblée nationale est assuré par le doyen Diawara Mamadou. C’est à partir du 05 Mars que la Côte d’Ivoire connaîtra un nouveau président à la tête de l’hémicycle.

Le deuxième point de cette rencontre était de faire le bilan des actions prévues par les autorités dudit parti pour la ville de Bouaké. « Les retombées du RHDP sont énormes » a dit Bema Fofana.

« Nous avons entre autres  l’intégration de plus de 10 000 jeunes dans l’armée, plusieurs jeunes dans l’enseignement, le grand marché sortira de terre à partir de juin 2019, avec plus de 7000 places, il va générer plus de 1000 emplois. Avec l’aide du ministre des transports, plus de 15 km de routes seront bitumées dans la ville à partir du mois de Mars. Un autre état civil moderne verra le jour et le palais du carnaval d’ici 2020 sera reconstruit » a-t-il dit.

Les députés ont invité les populations à opter pour le RHDP gage d’une vraie paix et du développement assuré.

Sylvain Faithè


Adjoumani- kouibly

Kouibly : Investiture du maire/ « Désormais Kouibly ne doit parler que Rhdp » (Le ministre Adjoumani)

Parrain de la cérémonie d’investiture du nouveau Maire Zayé Alexis de Kouibly, le samedi 09  février, le ministre Kobenan Adjoumani a invité les populations à croire au Rhdp et au président Alassane.

«Vous avez compris, vous ne vous n’êtes pas trompés en choisissant  le Rhdp. Le président du Rhdp est un travailleur infatigable qui a donné un autre visage à la Côte d’Ivoire. Le président de la République, soucieux du bien-être de ses populations apportent un mieux-être aux populations. La Côte d’Ivoire renaît sous le président Alassane Ouattara », introduit le ministre Adjoumani, porte-parole du Rhdp qui était accompagné d’une forte délégation venue du Gontougo, de Paris, des régions du Guemon et du Tonkpi.

Poursuivant, Kobenan Kouassi Adjoumani a demandé aux populations de ne pas se tromper de combat et de rester constant.

Koumassi Adjoumani a donné l’assurance de ce que Kouibly aura ses routes. «Le président Alassane veut que toutes les communes bénéficient de bitumes. L’axe Man – Kouibly sera très bientôt  bitumé. Le premier agent de développement de la Côte d’Ivoire, c’est le président Alassane Ouattara. Et avec lui Kouibly ne sera pas en marge du développement en Côte d’Ivoire ». 

L’autre chose, c’est l’électrification de 80 villages du département, et ce dans le cadre du programme d’électrification du grand ouest qui a déjà démarré. 

   « Kouibly doit être Rhdp »

« Le RHDP a démontré sa force à toute la Côte d’Ivoire. Le RHDP a démontré qu’il est le seul et véritable parti qui rassemble et développe. Le Rhdp ne fait pas de distinction d’ethnie, ni de localité. Le Rhdp apporte le mieux- être dans tous les départements et dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire. Le Rhdp démontre qu’il est le seul parti qui suit les traces de feu le président Félix Houphouët Boigny. Le Rhdp est l’avenir de la Côte d’Ivoire » fait remarquer le ministre Adjoumani. Et de poursuivre pour dire  «Vous pouvez ne pas aimez le président Alassane, mais vous devez vous inscrire dans l’œuvre immense qu’il abat avec le Rhdp. Désormais Kouibly doit avoir un seul nom à la bouche quand il s’agit d’élection, c’est le Rhdp. Allez dans tous les hameaux et parlez du Rhdp. Nous ne chassons personne. Le Rhdp appartient aux ivoiriens nous recevons tout le monde au Rhdp. Adhérez tous au Rhdp pour qu’ensemble nous continuions de bâtir la Côte d’Ivoire  »

Saluant, le nouveau maire de Kouibly et le nouveau président du conseil régional du Guemon qui ont donné leur victoire au Rhdp, le ministre Adjoumani a appelé les populations de Kouibly, à faire bloc autour d’eux pour garantir le développement de la région.  « Vous avez cru au Rhdp en lui donnant vos victoires. Vous avez compris que le véritable développement, c’est le Rhdp qui peut l’apporter à la Cote d’Ivoire. C’est l’occasion pour moi d’appeler tous les fils et filles du Guemon à faire bloc autour de leurs élus pour le développement du département et de la région » conclut-il.

Massa Souleymane

campus

Bouaké : Congrès du RHDP/Les étudiants invités au débat politique

« Si on veut tuer un pays, il faut passer par son système éducatif, et  si on veut développer un pays il faut développer son système éducatif » c’est par cet adage que le député du Worodougou,  Koné Aboubacar a justifié la position du RHDP, d’inclure des étudiants  au débat politique.

Réunis au centre culturel Jacques Aka, le vendredi 18 Janvier 2019, l’émissaire du jour a signifié que la jeunesse, particulièrement les étudiants, sont la germe de la nation où le politique peut puiser à tout moment.

« Nous pensons que la germe du pays, c’est le monde étudiant. C’est pour cette raison que  le RHDP en fait la prunelle de ses yeux. » a déclaré l’honorable Koné Aboubacar.

Cette rencontre, qui intervient en prélude du congrès du RHDP prévu pour le 26 janvier prochain vise, selon le député, à traiter des questions estudiantines, y apporter des réponses tangibles qui puissent, non seulement apaiser le monde universitaire, mais aussi donner un espoir de réussite aux étudiants, après l’obtention des diplômes.

Il a également profité de l’occasion pour inviter les étudiants à participer massivement à la journée militante des étudiants, dénommée ‘’la journée des étudiants’’ que le Rhdp organise le 24 Janvier 2019.

Abondant dans le même sens, le 5e adjoint au maire, Diaby Aboubacar a dit un mot sur le rôle de la jeunesse, surtout des étudiants, sur l’échiquier politique. « Aucune nation ne peut se construire sans sa jeunesse. Elle est à la fois sa pépinière, où on puise constamment. Et en plus, vous être l’instrument du développement. Sachez qu’aujourd’hui, vous deviez avoir une conscience politique, une conscience humaine afin de conduire l’avenir de ce pays. »

Venus en grande nombre, les étudiants n’ont pas manqué de signifier l’irrégularité des bourses et le manque de matelas dans les chambres des cités. Koné Aboubacar les a donc invités à se concerter afin de dégager des suggestions pertinentes, qu’ils exposeront le 24 janvier prochain, à la journée dédiée au monde universitaire.

Sylvain Faithè

konate ibrahim

Congrès du Rhdp : « Port-Bouet est prêt ! » (Konaté Ibrahim, SD Rdr)

Secrétaire départemental du Rassemblement des républicains (Rdr) de Port-Bouet, Ibrahim Konaté explique les dispositions prises pour une grande participation des militants de son parti au prochain congrès du Rhdp. Entretien…

Ivoire-Express : Le Rhdp organise un congrès le 26 janvier prochain. Quel sera l’apport de Port-Bouet à la réussite de l’événement ?

Konate Ibrahim : Port-Bouet est prêt. Nous organisons régulièrement des rencontres. Au premier niveau, je tiens des réunions avec les militants du Rdr dont je suis le premier responsable local. Au second niveau, mon frère Siandou Fofana et moi organisions les militants du Rhdp. L’objectif, c’est mobiliser notre base pour contribuer à la réussite du congrès. Nous y arriverons.

IE : Pensez-vous qu’avec les bruits dans votre parti, l’atmosphère est à la sérénité ?

KI : Nous sommes plus que sereins. Nous sommes sur le terrain depuis près de 10 ans. Nous avons fait partie du bureau départemental, avant de créer le mouvement ‘’Émergence 2020’’, pour ratisser large pour le président de la République. Je vous épargne les sacrifices consentis pour mon parti qui m’ont valu une décoration. Le couronnement de ce combat a été la double reconnaissance de mon parti. D’abord en tant que Secrétaire national, ensuite secrétaire départemental. Nous nous battons encore pour maintenir cette flamme militante.

IE : Vous faites pourtant face à une forte adversité…

KI : Gérer l’adversité fait partie du parcours politique. Ma main restera tendue à tous ceux qui veulent nous aider à avancer. Nous sommes en train de construire un parti unifié. Notre rôle, c’est de réunir le maximum d’Ivoiriens autour de ce projet cher au président de la République.

IE : On nous apprend que l’ancien départemental a convoqué à la gendarmerie un responsable de base de votre parti…

KI : Tout à fait. Mais, c’est une forfaiture qui n’a pas prospérée. Mon jeune frère fait preuve d’une incohérence inimaginable.

IE : Que voulez-vous dire ?

KI : En tant que premier responsable du Rdr de Port-Bouet, Tuo Yenikpo Frédéric a foulé au pied la discipline du parti en soutenant un indépendant, Aka Maxime, pendant ces municipales. Au deuxième tour, puisque l’élection a été reprise, Aka Maxime s’est rallié au candidat du Pdci. Il a même adhéré au Pdci, puisqu’il nous a officiellement informés. Le ministre Siandou Fofana peut le témoigner. Face à ce retournement de veste, notre frère Yenikpo a rebroussé chemin. Nous avons accepté son retour sans gloire. Après les municipales, nous ne savons pas quelle magie, l’ex-départemental et son ami qui, entre temps, est devenu Pdci, se retrouvent chez Mme Gnenema, l’une de nos militantes, pour organiser des réunions au nom du Rdr, avec la logistique du Rdr. Nous avons juste récupéré ce qui appartient au Rdr. Quant aux girouettes, nous les laissons pivoter au gré du vent.

IE : Y a r-il un problème au Rdr, à Port-Bouet ?

KI : Non. Il y a des personnes qui ont une crise de personnalité. Elles se cherchent et recherchent un repère. Pour le reste, nous avançons sereinement.

IE : Comment gérez-vous tout cela?

KI : On gère cela avec amour. Nul ne peut faire l’unanimité. Nous en sommes conscients. C’est pourquoi, après le 26 janvier, nous allons cheminer avec ceux qui veulent avancer. Nous ferons une restructuration pour rendre le Rhdp encore plus fort.

IE : Vous contestez l’élection de votre adversaire aux dernières municipales. Pourquoi?

KI : L’affaire est sur la table du bureau de la Chambre administrative de la Cour suprême. Je préfère m’abstenir de tout commentaire.

IE : Un mot sur la décision de la Cour pénale international

KI : Je m’aligne sur le communiqué du gouvernement. Je prends acte et je me tiens à la disposition du gouvernement et des victimes pour les indemnisations à Port-Bouet.

Yolande de Sepenedio

mvm soro

Bouaké: Politique/Des proches de Guillaume Soro interpellent le RHDP

Au regard de la situation politique que connait la Côte d’Ivoire, le président national du mouvement ‘’j’aime Soro ‘’(MJS), Coulibaly Sié Soungalo, a animé, ce samedi 19 janvier 2019, à Bouaké, une conférence de presse. A l’occasion, il n’est pas passé par le dos de la cuillère, pour assener ses vérités à ceux qui s’attaquent au président de l’assemblée nationale,  en ignorant le rôle que ce dernier a joué dans l’histoire récente de la Côte d’Ivoire.

« C’est grâce à la détermination de Guillaume Soro que les élections présidentielles ont pu se tenir en 2010  et  qui ont conduit Alassane Ouattara au pouvoir. Donc que ceux qui parlent aujourd’hui sans rien savoir, parce qu’ils sont rassasiés, qu’ils se taisent. » a t-il  tempêté,  en présence des membres du forum des confessions religieuses et autres chefs de communauté.

A l’en croire, le président de l’assemblée  nationale (PAN) Guillaume Soro est le principal artisan de l’accession de Alassane Ouattara au pouvoir et par ricochet l’un des pionniers de la formation politique RHDP.

 Se prononçant  sur la prétendue démission du PAN, comme annoncée par certains organes de presse, il a signifié que plusieurs collaborateurs ou membres proches de son idole sont limogés et kidnappés. Cependant, Soro Guillaume reste et demeure à son poste.

 « Personne ne peut l’enlever à son poste parce qu’il a été élu par ses paires députés. Donc personne ne peut le  contraindre à démissionner non plus » a déclaré Coulibaly Sié.

Malgré les kidnappings et licenciements dont sont victimes les proches du PAN, Soungalo Sié, reste déterminé à poursuivre les actions de Soro Guillaume dans la région.

Selon lui, l’inaction laisse prospérer le mal. Il invite les populations à soutenir Soro Guillaume car  » il a été oint pour diriger ce pays ». « Soro Guillaume est le ‘messi’ d’une Côte d’Ivoire égalitaire et prospère. Il est l’espoir d’une Côte d’Ivoire apaisée et réconciliée. Il est l’espoir d’une Côte d’Ivoire sans xénophobie. » a t-il déclaré.

Pour clore ses propos, le président national du mouvement proche de Soro Guillaume, dans la région de Gbêkê, invite les autorités politiques RHDP à de meilleurs sentiments.

Sylvain Faithè

Rer Bangolo

Logoualé et Bangolo: Pré- congrès du Rhdp/Le RER met les enseignants en mission

Le rassemblement des enseignants républicains (RER) de Man 2 a entrepris une tournée dans les villes de Logoualé et Bangolo, ce dimanche 13 janvier 2019. Il a s’agît, pour Bamba Moustapha coordonnateur RER Man 2 et coordonnateur national chargé du district des montagnes, de rencontrer ces paires enseignants de Bangolo et Logoualé afin d’échanger avec ceux-ci sur l’actualité politique. Au menu de ces deux rencontres, le congrès et le Pré- congres du Rhdp et la mise à jour des fichiers du RER.

« Je suis venu vous saluer et vous dire de maintenir le cap. Le parti pense à vous. Je suis venu vous dire que bientôt les pré- congrès et le Congrès du Rhdp se tiendront. Il faut que les enseignants soient en ordre de bataille pour réussir le pari de la mobilisation. Car nous sommes en amont et en aval», introduit Bamba Moustapha. Et de poursuivre : « Le pré- congrès sera pour nous une occasion de donner nos attentes et faire des propositions pour le Congrès du 26 à Abidjan. Soyons mobiliser pour mieux nous faire entendre ».

Parlant des enjeux du congrès, Bamba Moustapha a expliqué que le Rhdp unifié est une vision pour que la Côte d’Ivoire ne plonge plus dans des crises qu’elle a déjà connues.

« Tous les problèmes que la Côte d’Ivoire a connus sont des problèmes de personnes liés à des postes. Il ne faut plus que l’histoire se répète. Le Rhdp c’est la paix, le Rhdp c’est l’union, le Rhdp c’est la continuité du développement véritable. Ne regardez personne regardez plutôt la Cote d’Ivoire si on veut que ce pays continue dans son développement. N’acceptez- pas qu’on vous manipule. Vous êtes des enseignants et vous donnez le savoir personne ne doit vous manipulez », lance-t-il.

Parlant de la mise à jour du fichier, le coordonnateur RER a appelé les enseignants républicains à se mettre en règle afin d’être de véritables militants.

Notons qu’à Bangolo et à Logoualé les enseignants ont demandé au coordonnateur RER de tenir compte des enseignants encore sur le carreau, pour leur intégration. 

Massa Souleymane

Bouaké : Pré- congrès RHDP/ Des participants se prononcent

A l’issue du pré- congres du RHDP, à Bouaké, des participants se sont prononcés et ont lancé un appel aux ivoiriens. Ivoire-express.net vous propose quelques réactions…

Silué Pégabila, président communal des jeunes : «Nous, jeunes, avons une lueur d’espoir»

« Ce meeting pour nous est d’une importance majeure. C’est un meeting qui marque l’adhésion des populations de Bouaké, à l’initiative de la mise en place du RHDP unifié. La mobilisation traduit bien l’adhésion effective de cette population à l’initiative que le chef de l’Etat a voulu mettre en place en mettant ensemble les différents partis politiques pour consolider les acquis de feu Félix Houphouët Boigny. C’est pourquoi je voudrais dire à l’ensemble des jeunes de la Côte d’Ivoire et en particulier ceux de Bouaké, que nous revenons de très loin et l’espoir aujourd’hui est de mise même si beaucoup reste à faire au niveau de la jeunesse. Il faut qu’elle se mette à l’idée que nous avons une lueur d’espoir, l’horizon est dégagé. Il faille donc que nous puissions cultiver la paix en créant les conditions d’une élection apaisée en 2020. »

Louis Kouakou Abonouan, porte-parole des partis membres du RHDP : « Les ivoiriens sont attachés à la paix»

« Le RHDP est une grande espérance pour la Côte d’Ivoire et les militants du PDCI-RDA qui se sont prononcés devant un choix crucial, à savoir choisir entre le bébé PDCI-RDA et le père de ce bébé, Félix Houphouët Boigny. Et nous venons de constater avec les ralliements que les militants et militantes de ce parti ont décidé de choisir le père de ce bébé, car il est immortalisé dans le RHDP. Le PDCI qui est le bébé ne peut pas avoir un nom plus sacré que celui de son créateur ; vraiment il n’y a pas match. Nous remarquons qu’il y a certaines couches des populations qui entretiennent une peur, ou se font peur à elles-mêmes. Mais  il faut dire que les ivoiriens sont matures. Ils sont attachés à la paix. Les secrétaires de section du PDCI-RDA de Bobro et Botro ont adhéré (au RHDP) devant les autorités. C’est pour dire que la déferlante du RHDP est en marche.  A partir du 25 et 26 toute la Côte d’Ivoire sera vêtue aux couleurs de cette grande machine, qui milite pour la paix. »

Ema Godi, Présidente des femmes UDPCI région Gbêkê : « Nous sommes les mères qui nourrissons le bébé RHDP »

« Aujourd’hui ce meeting est un message fort, pour dire à l’ensemble des populations de la région de Gbêkê et dire au chef de l’Etat, que nous voulons la paix et le développement, puisse que le RHDP, c’est pour tous les enfants de Félix Houphouët Boigny. Nous connaissons Houphouët, nous connaissons ses vertus de paix. Voilà pourquoi nous décidons de nous mettre ensemble pour former une entité pour le bonheur de tous les ivoiriens. Cependant, nous attendons de cette nouvelle naissance, en tant que femme, nous voulons que les femmes ne soient pas mises pour compte. Nous disons que nous sommes capables, donc que plus de femmes occupent les instances de ce pays. Nous sommes des mères. On peut donc mieux nourrir ce nouveau bébé qui est le RHDP unifié en nous associant aux postes de responsabilité plus élevés. »

Propos recueillis par Sylvain Faithè

Bouaké : Pré- congrès RHDP/ « Celui qui ne veut pas adhérer au rassemblement à tort et va le regretter » (Aka Aouelé)

L’émissaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), pour la région du Gbêkê, dans le cadre du pré- congrès, Aka Aouelé a dit dimanche à Bouaké, que ‘’celui qui ne veut pas adhérer au rassemblement, va le regretter’’.

Pour Aka Aouelé, les pré- congrès sont, en vérité, organises pour préparer chaque militant et militante pour les élections présidentielles de 2020. 

« Celui qui ne veut pas se rassemblement à tort et va le regretter » a déclaré Aka Aouelé, ministre de la santé et de l’hygiène publique, par ailleurs président du pré- congrès de Bouaké.

S’inscrivant dans un contexte politique très complexe, Aka Aouelé a fait savoir à l’assemblée que le RHDP unifié trouve tout son fondement dans les sillages du père de la nation. Pour cet émissaire,  le RHDP est en mission pour le rassemblement des fils et filles de la Côte d’Ivoire, puisqu’il a été créé par les enfants de Félix Houphouët Boigny.

« Le président de la république m’a envoyé en mission de paix, de rassemblement et de la démocratie.  Je suis en mission pour que nous nous souvenions du père de la nation feu Félix Houphouët Boigny. Nous sommes et restons RHDP parce que Nous sommes houphouëtistes. Nous resterons toujours RHDP parce que notre président a un bilan flatteur et est le champion en développement en Afrique » a insisté Aka Aouelé.

Au cours du meeting de clôture de ce pré- congrès, la machine compresseur de ce parti unifié conduite par le ministre des transports, Amadou Koné, plus de cent (100) secrétaires de section du PDCI-RDA de la région ont fait leur adhésion au RHDP unifié.

L’ex- président du conseil régional, Jean Kouassi Abonouan, le maire de Botro, Akpolè Yao Maurice et le délégué départemental du PDCI, Malick Fadiga faisaient  partir des ralliés.

Le ministre des transports,  président du comité d’organisation de ce pré- congrès a émis un vœu, celui de faire participer plus de 1000 délégués et statutaires au congrès du 26 janvier prochain « afin d’avoir un congrès inclusif ».

Ce grand rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix, a pour thème : ‘’Le RHDP: la force d’une Côte d’Ivoire rassemblée’’.

Le maire de la commune de Bouaké, Djibo Nicolas a rappelé que les activités menées par les militants étaient très enrichissantes.

Quatre grands points ont été abordés, à savoir, le règlement intérieur du parti, le mode d’adhésion, la politique de formation et la détermination des stratégies de communication sur la politique générale et le fonctionnement des structures du parti.

Sylvain Faithè

Ismo Ouatt- jeunesse pdci bke

Bouaké : Politique/ Après le limogeage de cadres, des jeunes du Pdci défient Bédié

« Tout va mal au Pdci-rda. Nous voudrions ici et maintenant, sans nous embarrasser de fioritures, marquer officiellement notre engagement irréversible pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ». C’est le message qu’entendait faire passer, à grand renfort, le Collectif des jeunes cadres Pdci-rda, pro-RHDP de Bouaké. Au cours d’une conférence de presse organisée ce samedi 5 janvier dans un restaurant à Bouaké.

Selon Ismaël Ouattara, secrétaire général porte-parole dudit collectif, à travers cette conférence de presse, les membres dudit collectif ont interpellé le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-rda), Henri Konan Bédié sur les ‘’bien-fondés de la création du RHDP unifié’’.

« La rencontre de ce jour vise à donner clairement notre position, sur le débat portant création du parti unifié, le RHDP et surtout, sur l’adhésion des militants du Pdci-rda au RHDP. Avec le RHDP unifié, il s’agit de laisser tomber les particularités pour aller vers l’intérêt général » souligne Ismaël Ouattara. Il avait à ses côtés plusieurs jeunes cadres membres du bureau politique et secrétaires généraux du Pdci-rda à Bouaké.

A la question de savoir quelle est l’atmosphère au sein du parti, au lendemain du limogeage du vice-président du Pdci-rda, Daniel Kablan Ducan et plusieurs cadres du parti, le porte-parole du Collectif des jeunes cadres Pdci-rda répond : « La façon dont le Pdci-rda est dirigé avec autocratie et sans vertus du dialogue, ne nous agréé pas. Nous ne reconnaissons plus les dirigeants du Pdci-rda et nous nous battrons pour le triomphe de l’idéologie Houphouëtistes inspirée de la lumière divine ». 

Sur la question de savoir si le Pdci-rda est sur le point de s’embrasser, Ismaël Ouattara répond : « Que le président du Pdci-rda, Henri Konan Bédié et Maurice Kacou Guikahué, secrétaire général du parti, continuent leur kyrielle de limogeages en cascade et sans discernement aucun, de vaillant militants et cadres de renom qui auront commis l’impair suprême de prôner le dialogue entre enfants d’Houphouët-Boigny. Ces dirigeants verront ce que sera le parti, notre Pdci-rda à tous ».

Pour confirmer leur adhésion totale au RHDP unifié, Ismaël Ouattara et ses camarades ont avec vigueur et fermeté, apporté, lors de cette conférence, leur soutien « aux virés » du Pdci-rda. « Nous apportons notre soutien inébranlable et indéfectible au vice-président Daniel Kablan Ducan et tous les cadres du parti, frappés d’ostracisme parce que, tout simplement engagés à fond, pour le renforcement de la famille des Houphouëtistes » a dit Ismaël Ouattara avant d’ajouter : « C’est avec regret et amertume que nous constatons que ceux qui nous enseignaient, hier, que le bouillonnement des idées nous protège de la sclérose, de l’obscurantisme et de la surdité au monde, font tout à fait le contraire aujourd’hui ».

Ces cadres, dira-t-il, sont bafoués de la plus hideuses des façons, parce qu’ils demandent l’application d’une maxime chère au père-fondateur, Félix Houphouët Boigny.

Pour cela, les jeunes cadres du Pdci-rda s’engagent à initier une tournée d’explication dans toute la région « afin de convaincre les militants encore réticents à franchir le pas pour aller résolument vers le projet de création du RHDP unifié ».

Quant à leur participation au congrès du RHDP le 26 janvier prochain, le porte-parole des jeunes cadres du Pdci-rda à Bouaké déclare qu’ils sont déjà mobilisé aux fins de participer à la réussite de cet évènement. « Nous nous confions dès maintenant, au ministre Amadou Koné, président du comité d’organisation du congrès du RHDP pour la région de Gbêkê. D’ores et déjà, nous nous employons à mobiliser nos troupes pour aller massivement au congrès du 26 janvier prochain à Abidjan », a dit Ismaël Ouattara.

Pour rappel, kablan Duncan, Patrick Achi, Ahoua N’doli Théophile, Aka Aouélé, Alain Richard Donvahi, Kobenan Adjoumani, Amédé Kouakou, Jean-Claude Kouassi, Danho Paulin, Amichia François, Siandou Fofana, Louis Habonouan dit Empirus, Mme Ehui Odette Agnéro sont entre autres, les cadres « exclus » depuis le jeudi 3 janvier 2019 du Pdci-rda par la direction du parti.

Aboubacar Al Syddick