Hotel communal de Man

Man: Le chef du gouvernement inaugure plusieurs infrastructures

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, en visite de travail du 24 au 27 Octobre 2019, en a profité pour inaugurer l’hôtel communal, l’agence principale de Man de IPS-CGRAE et l’antenne régionale du Fond de Développement de la Formation Professionnelle(FDFP).L’occasion lui a été donnée d’ouvrir les vannes de l’émergence du grand yacoubadougou Paris.

Pour le maire Aboubacar Fofana de la commune de Man, cette visite du premier ministre marque un tournant décisif dans l’histoire de la ville. Elle détermine son envol vers le développement.

Aussi se réjouit-il du nouvel hôtel communal, réunissant toutes les commodités, qu’il vient d’offrir à sa ville. Ce qui selon le maire répond à l’exécution d’un contrat social qui le lie a ses administrés.

Cela lui a été reconnu par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. « A un an de mandat, un maire qui a pu bâtir un édifice de ce genre, peux faire beaucoup pour sa ville. Jeune et brillant homme d’affaires, mettez votre expertise au service de Man pour aider à son développement. » a dit le chef du gouvernement avant d’inaugurer le nouvel hôtel communal de Man.

Quant à l’agence principale de Man de l’IPS-CGRAE, il répond à la vision du président de la République et en cohérence avec les orientations du gouvernement, de rapprocher les services publics des populations sur toute l’étendue du territoire national.

Grâce à son conseil d’administration et à  l’abnégation au travail du personnel de l’institution, l’IPS- CGRAE a fait de la gestion de proximité, une réalité tangible. L’inauguration de l’agence principale de Man répond à cette exigence et comble les attentes des assurés sociaux de l’institution.

L’agence de Man aura une zone de compétence qui comprend les régions du Bafing, du Cavally, du Folon, du Kabadougou et du Tonkpi. « Sur ce champ territoriale, l’on dénombre environ 7300 fonctionnaires en activités et 5600 bénéficiaires de prestations sociales. Il est bon de noté que ces régions concentre un peu plus de 15/100 de la population ivoirienne. Distant de 563km d’Abidjan qu’il faut rallier en 7 heures par la voie terrestre, Man se devait de disposer d’une agence de L’IPS-CGRAE, pour éviter à ses populations de longs et pénibles déplacements afin de bénéficier des services et prestations » indique Aboudramane Berté, directeur général de l’IPS-CGRAE.

L’agence principale de prévoyance sociale de Man est bâtir sur une superficie de 3.464 M2 et comprend trois bâtiments.

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’est réjoui de la réouverture de l’antenne régionale du Fond de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP) de Man. Ce qui selon lui traduit le retour de la normalité totale et effective de l’administration sur toute l’étendue du territoire national.

Massa Souleymane

lt de Soro a man

Tonkpi: présidentielles 2020/Les lieutenants de Soro investissent le terrain

Les lieutenants de Guillaume Soro dans le Tonkpi préparent activement les présidentielles de 2020. C’est le sens de la tournée entrepris depuis début août par Gba Bakary membre du comité politique chargé de la région du Tonkpi. Durant 03 jours, Gba Bakary a sillonné les départements de Danané, Biankouma et Man.

Au cours de ces tournées le représentant de GKS s’est entretenu avec les responsables locaux et régionaux du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), les responsables des partis membres de l’opposition (PDCI, FPI). Au menu de ces différentes rencontres la remobilisation des troupes pour les échéances de 2020.

« 2020 est proche. Il nous faut prendre le taureau par les cornes. Depuis ma récente nomination au conseil politique en charge de la région du Tonkpi. J’ai décidé de rencontrer toutes les forces vives de l’opposition et les forces vives proches du président Soro pour qu’on conjugue nos efforts pour les batailles futures. Je suis venu dire que nous sommes prêts pour le combat et nous devons aller jusqu’au bout »  introduit Gba Bakary.

Tout en demandant aux militants et sympathisants de GKS d’être sereins, le premier responsable du parti de Soro dans le Tonkpi leur a demandé de prêcher la cohésion sociale et le vivre ensemble, vœux cher de leur mentor.  « Le président Soro sera bientôt dans nos murs. Mais avant il nous demande d’être son porte-voix auprès des populations. Il nous demande d’être sereins. Il veut que nous prônions l’union et le vivre ensemble. Aux frères de l’opposition, il se dit prêt pour être avec eux jusqu’aux échéances à venir » a-t-il dit.

Il a félicité les partis de l’opposition pour leur engagement à faire barrage au Rhdp. Il les a appelés à l’union sacrée, union qui pourra consolider leur force pour être au rendez-vous de 2020. « Nous sommes dans une plateforme de l’opposition et cette plateforme doit être renforcée tous les jours. Chacun doit jouer son rôle. Nous, soroistes, avons un rôle prépondérant aussi. Il nous faut tous investir le terrain pour vendre les ambitions du président Soro » insiste-il.

Terminant, il a annoncé que le président Guillaume Kigbafori sera très bientôt dans le Tonkpi pour être en phase avec ces parents.  « Bientôt le président Sorro sera dans nos murs. Je vous exhorte à vous tenir prêts pour le recevoir. Nous devons lui démontrer qu’il est fils de l’ouest et que nous l’avons toujours porté en cœur  » conclu-t-il.

Massa Souleymane

Assises de la jeunesse man

Man: Assises de la jeunesse/Les jeunes veulent sortir de la précarité

La jeunesse manoise veut prendre désormais des initiatives pour assurer son autonomie. C’est tout le sens de la première édition des assises de la jeunesse de Man organisées, le mardi dernier au centre d’excellence des femmes (Cefm), par la plate-forme des organisations de la jeunesse de Man en collaboration avec la mairie, ces assises avaient pour thème central « jeunesse et Employabilité ».

Pour Bamba Mamadou, président du comité d’organisation, ces assises permettront aux jeunes de Man de sortir de la précarité dans laquelle ils sont et par la même occasion de prendre des initiatives pour parfaire leur autonomie.

« La crise que notre pays a connu a beaucoup touché notre jeunesse. Laissant celle-ci dans l’abandon totale. Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes. Ces assises ont été organisées pour répondre aux problèmes qui minent notre jeunesse en la rendant plus responsable. Nous voulons prendre notre part dans le développement local de notre commune » a déclaré l’initiateur desdites assises.

Pour cette première édition une conférence sur le civisme a été animée par Mme Vai Valérie épouse Bih. Elle a insisté sur le respect des institutions de l’état.

Après la conférence, les jeunes se sont retrouvés en atelier. 4 sous-thèmes étaient au menu, à savoir rédaction de projets, opportunités d’investissement, compétence et emploi, projet commun, l’agriculture notamment le maraîcher.

Le parrain de cette 1ere édition, le maire de la commune de Man, Aboubacar Fofana a exhorté les jeunes à entreprendre et à se former. Pour lui personne ne fera leur bonheur à leur place. Rappelons que le succès- story du jeune maire a été présenté aux jeunes.

Plus d’une centaine de jeunes ont pris part à ces assises.

Massa Souleymane

diomande a man

Man: Un homme tué par balle derrière sa maison

La nuit du 3 au 4 Avril a été tragique pour la famille Diomandé. Diomandé David a été retrouvé mort, tué par balle, dans la cour de l’école primaire publique de grand Gbapleu.

« Mon mari est un planteur et vit pratiquement dans le village de Gourané, ou il a son champ. Il a décidé de venir rester cette semaine avec moi. Et  dans la nuit du 3 au 4, le courant est  coupé, suite à une forte pluie. En bon mari il décide de m’aider. Je suis concasseuse. Mon mari est allé chercher mes graviers pour les envoyer à la maison. Après deux tours, il partait pour le 3ème tour lorsque j’ai entendu un coup de feu non loin de la maison. Paniquée, j’hésitais à sortir quand j’ai été interpellé par les cris de détresse de mon mari » confie dame Golou Pélagie sous le coup du choc. 

Quand le secours arrivait, le pauvre D David agonisait et ses intestins étaient dehors. Transporté d’urgence à l’hôpital, l’on apprendra que les chevrotines lui ont perforé le poumon et atteint son foie. Ce qui a entraîné sa mort.

Que s’est-il passé ? Seule l’enquête de la police nous situera.

Curieusement, le jeudi 4 avril, pendant la récréation,  des élèves découvrent un fusil canon scié et un téléphone portable brisé. Aussitôt, l’administration de l’école saisit la police chargée de l’enquête.

Diomandé David est l’aîné d’une famille de plusieurs enfants. Il a la charge de la cour familiale et une parcelle de plus de 40 ha de cacao à Gourané.

Aussi a-t-on appris que la famille est divisée, quant à la gestion de ces biens qui devaient être partagés en 2020.

Des informations font état de ce qu’il s’agirait d’un règlement de compte.

Diomandé David a été enterré le samedi 06 au cimetière municipal de Man.

Massa Souleymane

T SEKOU

Man : L’Honorable Toure Sékou explique l’actualité sociopolitique aux femmes

L’honorable Touré Sékou a entretenu les femmes de Man sur l’actualité sociopolitique ce mardi 19 Février à son domicile. Le députe de Man commune, Toure Sékou s’est dit engagé pour la paix et la cohésion sociale.

Selon lui, rien ne peut réussir dans la division. « C’est cette volonté d’union qui explique que les ministres Mabri, Konaté et moi- même sommes ensemble dans le conseil régional. Nous sommes autour de ces deux personnalités pour contribuer au développement de la région du Tonkpi. C’est le souhait du président, Alassane Ouattara et c’est l’objectif du RHDP, qui veut l’union de la Côte d’Ivoire. Vous nos mamans, deviez bénir et encourager cette union » a indiqué Touré Sékou.

Concernant le départ de Soro Guillaume de la tête du parlement, l’honorable Touré Sékou dira que cela se situe dans l’ordre normal des choses : « Partout dans le monde, le parlement est dirigé par la majorité. Et comme Soro n’est pas RHDP, il a cédé la place. Mais le président de la République dit que Soro est son fils. Il n’y a donc pas de palabre entre les deux » a t-il expliqué. Aussi va-t-il plus loin pour dire que Alassane Ouattara est le seul leader autour de qui, ils sont tous rassemblés.  

Il a, pour terminer, invité les femmes à continuer à croire au président de la République qui poursuit son œuvre de développement de la Cote d’Ivoire.

Massa Souleymane

Exif_JPEG_420

Man: Lutte contre l’excision/Les communautés engagées dans la lutte pour l’éradication

A l’instar des autres régions, celle du Tonkpi a organisé le vendredi 08 février 2019, la 16e journée internationale de la lutte contre les mutilations génitales féminines. Au delà du message du gouvernement, l’engagement de toutes les communautés dans la lutte est souhaité.

La célébration pour la journée internationale de lutte contre les mutilations génitales féminines offre une opportunité  de rappeler qu’en dépit des efforts consentis, le phénomène persiste.

Selon l’UNFPA l’excision à des conséquences sur la santé physique et psychologique des femmes et des filles qui en sont victimes. Des douleurs intenses, des hémorragies intenses qui peuvent entrainer la mort, des infections des organes génitaux de la femme  pouvant mener à la stérilité, un risque élevé de contamination au VIH dû a l’utilisation d’ un même instrument non stérilisé, des douleurs intenses ou un plaisir sexuel diminué, des complications à l’accouchement, des fistules obstétricales etc.

Quant à la stratégie de lutte contre les MGF, elle a permis la mise en place  en 2011 d’un système d’alerte précoce sur les violences sexuelles et les MGF. Ce système a permis d’enregistrer à ce jour, 35 alertes concernant les déroulements d’excisions pour au moins 500 filles dans les régions nord, centre et ouest.

Suite aux actions synergiques des acteurs, le déroulement des cérémonies a été empêché à trois (3) occasions et sept (7) condamnations ont été prononcées.

Mais la dimension de rituel protecteur souvent attribuée à l’excision, aurait davantage incité les familles à commettre cette pratique, dans un contexte de crise et d’insécurité, et cela sur des filles de plus en plus jeunes.

Le gouvernement est en train d’élaborer un programme national sur les MGF afin de mettre fin à cette pratique.

Du préfet de région du Tonkin, Soro Kayaha Jérôme à Ouattara Dramane, 2e adjoint au maire en passant par  Kouamé  Kouadio  Issoufou ,Directeur Régional du ministère de la  femme, de la famille et de  l’enfant , tous ont dit leurs engagement à lutter contre ce fléau de notre culture qui ne fait pas de bien à la femme.

Ainsi ont-ils mis en mission les chefs de villages et de communautés pour accentuer la lutte. Ce qui  faciliterait l’éradication de l’excision.

L’un des points marquant  de cette  commémoration a été la participation appréciable de dame Odile  Parel. Cette excisée vivant en suisse a dû subir une opération, pour réparer le mal que lui a fait cette pratique. Elle a même écrit un livre appuyé par des images forte, pour dénoncer l’excision.

La projection du film  »la fleur et la lame » de Mohamed Dazelor sur la problématique de l’excision a donné de la sueur froide au public présent, qui est sorti très révolté.

Massa Souleymane

Maire de Man 2019

Man: Conseil municipal/26 projets prioritaires adoptés

Le conseil municipal de Man a tenu sa deuxième session ordinaire de l’exercice 2019. Pour le second point, ce sont un total de 13 commissions qui ont été adoptées et mises en place pour coordonner les différentes actions municipales durant les 5 prochaines années. En priorité, c’est un ensemble de 26 projets qui ont été adopté par le conseil pour les 3 prochaines années.

Ce sont au total 8 points qui étaient inscrits à l’ordre du jour, notamment la présentation des organes du conseil, la création et adoption des commissions, examen et adoption du règlement intérieur et des commissions, du calendrier annuel des réunions du conseil municipal, examen et adoption de l’état d’exécution cumulé du budget au 31 décembre 2019, examen et adoption du compte administratif du maire de l’exercice 2018 et examen et adoption du programme triennal 2019-2021.

« Nous avons plusieurs projets au programme triennal. Mais, nous allons en priorité construire plusieurs écoles primaires dans la ville et dans les villages. La  reconstruction du marché central , la construction d’un hôtel de ville, le réaménagement de la salle de mariage de la mairie, le renforcement des capacités des agents de la mairie par la formation et l’équipement technique, la construction d’une nouvelle gare routière, le reprofilage de certaines voies, l’aménagement de l’abattoir, sont pour nous, des priorités» précise Aboubacar Fofana, le nouveau maire de Man.

Parlant de certains projets qui n’ont pas été reconduits, Aboubacar Fofana reconnait que les priorités de la ville sont légions. C’est pourquoi a- t-on réaffecter certains projets.  «La poursuite  de l’implication des feux tricolores a été suspendu au bénéfice des reprofilages des routes. Car nous avons un véritable problème de route ici à Man. Quand au festival des masques ‘’gueheva’’, la municipalité fera tout pour accompagner ce projet cher à la mairie » explique le maire.

Pour ce qui est du budget triennal c’est un montant global de 1.635.000.000 fcfa qui est prévu pour la réalisation des différents projets.

Le maire a par ailleurs exhorté les populations à s’impliquer dans la réalisation des actions municipales pour faciliter leurs mises en œuvre.

M. Gouassirou  Ernest Mathieu, secrétaire général 1 de la préfecture de Man a au nom du préfet salué la nouvelle équipe municipale avant de les a exhorter au travail pour le bonheur des populations.

Massa Souleymane

prefet de Man Soro Kayaha

Man: Vœux de nouvel an/Les vérités crues du préfet aux populations

Le préfet de région du Tonkpi, préfet du département de Man, Soro Kayaha Jérôme a reçu le jeudi 24 janvier, les vœux des corps constitués. Au cours de cette cérémonie, il a mis en garde ses administrés contre l’incivisme qui gagne du terrain dans le Tonkpi, crachant des quatre vérités aux populations.

Aux transports, Soro Kayaha Jérôme a demandé de veiller sur l’état de santé de leurs véhicules, mais aussi, de les doter de toutes les pièces afférentes. Il a demandé à cette couche sociale d’extirper de ses rangs ceux qui ne sont pas des transporteurs et qui gangrènent le secteur. Car dit-il, ce sont ceux-là qui pourrissent le milieu du transport.

Répondant aux  doléances des artisans et commerçants, le  gouverneur n’est pas passé par mille chemins pour leur dire qu’il va en guerre contre l’incivisme dans sa région. « Vous les commerçants, avez  des manières insidieuses de contourner l’Etat. Si vous ne payez pas vos impôts et autres taxes, comment l’Etat pourrait construire les hôpitaux, les écoles et les routes ? » a-t-il interrogé. Aussi, demande-t-il aux artisans de s’organiser pour ne pas que les marchés leurs passent entre les mains.

A la jeunesse qui sollicite de l’aide pour sa survie, Soro Kayaha Jérôme les renvois, plus tôt, à la révision de leurs comportements. « Au lieu de sombrer dans la drogue, l’alcool et la prostitution qui noircissent votre avenir, organisez-vous pour monter des projets banquables et nous allons vous aider à les suivre. Si vous ne voulez pas vous courber parce que cela fatigue votre dos, vous resterez debout sans rien avoir. Engagez-vous dans tous les projets si vous voulez gagner de l’argent » conseille le préfet qui se dit prêt à accompagner toutes les bonnes initiatives.

Massa Souleymane

investiture- man

Man: Investiture de l’équipe municipale /Les engagements fermes du nouveau maire

Le stade Léon Robert de Man a refusé du monde, ce samedi 12 janvier. La nouvelle équipe municipale recevait officiellement la clé de la ville. Placée sous le parrainage de Ouattara Tené Brahima, ministre des affaires présidentielles, cette investiture était placée sous le sceau de l’union et du développement.

L’occasion a été donnée au nouveau maire, de faire sa première adresse aux populations manoises.  « Les élections sont loin derrière nous. L’heure est désormais à la concrétisation de nos promesses. Je suis le maire de tous les manois. Il n’y a ni vaincu ni gagnant. J’en appelle au rassemblement de tous les fils et filles de Man. Nous nous engageons à faire du développement de Man notre priorité », introduit Aboubacar Fofana.

Poursuivant, le nouveau locataire de la mairie a livré sa feuille de route pour sortir Man de sa léthargie.  « Les attentes étaient fortes au cours de la campagne. Je m’engage à être plus disponible et à votre écoute. Un engagement pour gérer avec rigueur les finances publiques. Les domaines prioritaires seront la solidarité et la cohésion sociale, la discipline et le civisme, le développement économique et les infrastructures. Le reprofilage des voiries, la restauration des parcs, la construction d’un hôtel de ville pour redonner une image plus reluisante à notre ville. Man sera la plus belle ville de Côte d’Ivoire », a lancé le maire de Man.

Avant lui le ministre Konate Sidiki a, au nom des cadres, appelé les manois à faire bloc autour de la nouvelle équipe municipale en les aidant à travailler dans la quiétude.  « Les fils de Man ont décidé de s’unir autour de Man. Les populations ont besoin de nous. Nous n’avons pas le droit de les trahir. Il faut qu’on se mette ensemble pour sortir Man de sa léthargie », a-t-il dit.

Abondant dans le même sens le représentant du parrain, Traore Drissa, député de Ouangolodougou et le préfet de région préfet du département de Man, Soro Kayaha Jérôme ont exhorté la nouvelle équipe au travail bien fait, dans la paix, la Concorde et dans la cohésion sociale pour le bonheur des manois. 

Massa Souleymane

bebe abandone

Man: Elle abandonne son bébé chez une vendeuse et disparaît

La préfecture de police a été alertée par un fait insolite ce samedi 12 janvier soir. Lequel fait a laissé de marbre tous les policiers. En effet, une jeune fille, du nom de Doukouré Mawa, se présente à la police avec un une fillette d’environ un mois que lui aurait remise une jeune fille, avant de disparaitre dans la nature.

« J’étais entrain de faire sortir mes bagages quand une jeune fille, d’une vingtaine d’années, avec une fillette dans les mains, m’approche. Elle me demande de garder son enfant le temps pour elle d’aller aux toilettes. De 8h jusqu’à 18h’ à l’heure  de la fermeture du marché, la fille n’est pas revenue. C’est pour cela que je suis venue à la police avec le bébé » explique Doukouré Mawa, vendeuse d’articles d’enfant. 

Après avoir rempli les formalités d’usage, la garde de l’enfant a été confiée à Doukouré Mawa, en entendant de retrouver la mère.

Qu’est ce qui a bien pu pousser cette mère à abandonner son enfant. Les commentaires vont bon train dans les 18 montagnes.

Massa Souleymane