campus

Bouaké : Congrès du RHDP/Les étudiants invités au débat politique

« Si on veut tuer un pays, il faut passer par son système éducatif, et  si on veut développer un pays il faut développer son système éducatif » c’est par cet adage que le député du Worodougou,  Koné Aboubacar a justifié la position du RHDP, d’inclure des étudiants  au débat politique.

Réunis au centre culturel Jacques Aka, le vendredi 18 Janvier 2019, l’émissaire du jour a signifié que la jeunesse, particulièrement les étudiants, sont la germe de la nation où le politique peut puiser à tout moment.

« Nous pensons que la germe du pays, c’est le monde étudiant. C’est pour cette raison que  le RHDP en fait la prunelle de ses yeux. » a déclaré l’honorable Koné Aboubacar.

Cette rencontre, qui intervient en prélude du congrès du RHDP prévu pour le 26 janvier prochain vise, selon le député, à traiter des questions estudiantines, y apporter des réponses tangibles qui puissent, non seulement apaiser le monde universitaire, mais aussi donner un espoir de réussite aux étudiants, après l’obtention des diplômes.

Il a également profité de l’occasion pour inviter les étudiants à participer massivement à la journée militante des étudiants, dénommée ‘’la journée des étudiants’’ que le Rhdp organise le 24 Janvier 2019.

Abondant dans le même sens, le 5e adjoint au maire, Diaby Aboubacar a dit un mot sur le rôle de la jeunesse, surtout des étudiants, sur l’échiquier politique. « Aucune nation ne peut se construire sans sa jeunesse. Elle est à la fois sa pépinière, où on puise constamment. Et en plus, vous être l’instrument du développement. Sachez qu’aujourd’hui, vous deviez avoir une conscience politique, une conscience humaine afin de conduire l’avenir de ce pays. »

Venus en grande nombre, les étudiants n’ont pas manqué de signifier l’irrégularité des bourses et le manque de matelas dans les chambres des cités. Koné Aboubacar les a donc invités à se concerter afin de dégager des suggestions pertinentes, qu’ils exposeront le 24 janvier prochain, à la journée dédiée au monde universitaire.

Sylvain Faithè

konate ibrahim

Congrès du Rhdp : « Port-Bouet est prêt ! » (Konaté Ibrahim, SD Rdr)

Secrétaire départemental du Rassemblement des républicains (Rdr) de Port-Bouet, Ibrahim Konaté explique les dispositions prises pour une grande participation des militants de son parti au prochain congrès du Rhdp. Entretien…

Ivoire-Express : Le Rhdp organise un congrès le 26 janvier prochain. Quel sera l’apport de Port-Bouet à la réussite de l’événement ?

Konate Ibrahim : Port-Bouet est prêt. Nous organisons régulièrement des rencontres. Au premier niveau, je tiens des réunions avec les militants du Rdr dont je suis le premier responsable local. Au second niveau, mon frère Siandou Fofana et moi organisions les militants du Rhdp. L’objectif, c’est mobiliser notre base pour contribuer à la réussite du congrès. Nous y arriverons.

IE : Pensez-vous qu’avec les bruits dans votre parti, l’atmosphère est à la sérénité ?

KI : Nous sommes plus que sereins. Nous sommes sur le terrain depuis près de 10 ans. Nous avons fait partie du bureau départemental, avant de créer le mouvement ‘’Émergence 2020’’, pour ratisser large pour le président de la République. Je vous épargne les sacrifices consentis pour mon parti qui m’ont valu une décoration. Le couronnement de ce combat a été la double reconnaissance de mon parti. D’abord en tant que Secrétaire national, ensuite secrétaire départemental. Nous nous battons encore pour maintenir cette flamme militante.

IE : Vous faites pourtant face à une forte adversité…

KI : Gérer l’adversité fait partie du parcours politique. Ma main restera tendue à tous ceux qui veulent nous aider à avancer. Nous sommes en train de construire un parti unifié. Notre rôle, c’est de réunir le maximum d’Ivoiriens autour de ce projet cher au président de la République.

IE : On nous apprend que l’ancien départemental a convoqué à la gendarmerie un responsable de base de votre parti…

KI : Tout à fait. Mais, c’est une forfaiture qui n’a pas prospérée. Mon jeune frère fait preuve d’une incohérence inimaginable.

IE : Que voulez-vous dire ?

KI : En tant que premier responsable du Rdr de Port-Bouet, Tuo Yenikpo Frédéric a foulé au pied la discipline du parti en soutenant un indépendant, Aka Maxime, pendant ces municipales. Au deuxième tour, puisque l’élection a été reprise, Aka Maxime s’est rallié au candidat du Pdci. Il a même adhéré au Pdci, puisqu’il nous a officiellement informés. Le ministre Siandou Fofana peut le témoigner. Face à ce retournement de veste, notre frère Yenikpo a rebroussé chemin. Nous avons accepté son retour sans gloire. Après les municipales, nous ne savons pas quelle magie, l’ex-départemental et son ami qui, entre temps, est devenu Pdci, se retrouvent chez Mme Gnenema, l’une de nos militantes, pour organiser des réunions au nom du Rdr, avec la logistique du Rdr. Nous avons juste récupéré ce qui appartient au Rdr. Quant aux girouettes, nous les laissons pivoter au gré du vent.

IE : Y a r-il un problème au Rdr, à Port-Bouet ?

KI : Non. Il y a des personnes qui ont une crise de personnalité. Elles se cherchent et recherchent un repère. Pour le reste, nous avançons sereinement.

IE : Comment gérez-vous tout cela?

KI : On gère cela avec amour. Nul ne peut faire l’unanimité. Nous en sommes conscients. C’est pourquoi, après le 26 janvier, nous allons cheminer avec ceux qui veulent avancer. Nous ferons une restructuration pour rendre le Rhdp encore plus fort.

IE : Vous contestez l’élection de votre adversaire aux dernières municipales. Pourquoi?

KI : L’affaire est sur la table du bureau de la Chambre administrative de la Cour suprême. Je préfère m’abstenir de tout commentaire.

IE : Un mot sur la décision de la Cour pénale international

KI : Je m’aligne sur le communiqué du gouvernement. Je prends acte et je me tiens à la disposition du gouvernement et des victimes pour les indemnisations à Port-Bouet.

Yolande de Sepenedio

Rer Bangolo

Logoualé et Bangolo: Pré- congrès du Rhdp/Le RER met les enseignants en mission

Le rassemblement des enseignants républicains (RER) de Man 2 a entrepris une tournée dans les villes de Logoualé et Bangolo, ce dimanche 13 janvier 2019. Il a s’agît, pour Bamba Moustapha coordonnateur RER Man 2 et coordonnateur national chargé du district des montagnes, de rencontrer ces paires enseignants de Bangolo et Logoualé afin d’échanger avec ceux-ci sur l’actualité politique. Au menu de ces deux rencontres, le congrès et le Pré- congres du Rhdp et la mise à jour des fichiers du RER.

« Je suis venu vous saluer et vous dire de maintenir le cap. Le parti pense à vous. Je suis venu vous dire que bientôt les pré- congrès et le Congrès du Rhdp se tiendront. Il faut que les enseignants soient en ordre de bataille pour réussir le pari de la mobilisation. Car nous sommes en amont et en aval», introduit Bamba Moustapha. Et de poursuivre : « Le pré- congrès sera pour nous une occasion de donner nos attentes et faire des propositions pour le Congrès du 26 à Abidjan. Soyons mobiliser pour mieux nous faire entendre ».

Parlant des enjeux du congrès, Bamba Moustapha a expliqué que le Rhdp unifié est une vision pour que la Côte d’Ivoire ne plonge plus dans des crises qu’elle a déjà connues.

« Tous les problèmes que la Côte d’Ivoire a connus sont des problèmes de personnes liés à des postes. Il ne faut plus que l’histoire se répète. Le Rhdp c’est la paix, le Rhdp c’est l’union, le Rhdp c’est la continuité du développement véritable. Ne regardez personne regardez plutôt la Cote d’Ivoire si on veut que ce pays continue dans son développement. N’acceptez- pas qu’on vous manipule. Vous êtes des enseignants et vous donnez le savoir personne ne doit vous manipulez », lance-t-il.

Parlant de la mise à jour du fichier, le coordonnateur RER a appelé les enseignants républicains à se mettre en règle afin d’être de véritables militants.

Notons qu’à Bangolo et à Logoualé les enseignants ont demandé au coordonnateur RER de tenir compte des enseignants encore sur le carreau, pour leur intégration. 

Massa Souleymane