Statistiques: 145 vues
Serges Kolea rti

Serge Koléa, journaliste à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI 1) a été désigné dans la nuit de samedi à dimanche à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne, meilleur journaliste de la Côte d’Ivoire ou « Super Ebony» lors de la 21è nuit de la communication en présence de plusieurs ministres et de plus de 300 journalistes.

Le super Ebony 2019 a remporté également le prix spécial Jean-Pierre Ayié de la meilleure interview, le prix spécial pour la promotion des droits de l’homme et le prix Ebony de la catégorie télévision. M. Koléa repart ainsi avec diverses récompenses dont un véhicule et plusieurs terrains viabilisés.

Les prix spéciaux de la meilleure enquête et du meilleur reportage ont été respectivement remportés par Amy Sissoko de RTI1 et Soro Sita de Radio Côte d’Ivoire. Quant aux prix Ebony des catégories Radio et presse écrite, ils ont été raflés respectivement par Soro Sita de Radio Côte d’Ivoire et  Kouamé Yao Francis de Fraternité Matin.

« La presse ivoirienne est dans un état comateux. Nous sommes devenus tous autant que nous sommes des chômeurs en sursis… La presse en Côte d’Ivoire est à la croisée des chemins », a estimé dans un discours Jean-Claude Coulibaly, le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI).

Selon M. Coulibaly qui a égrené les difficultés de la presse ivoirienne, « un changement de paradigme s’impose». C’est pourquoi, il a fait le plaidoyer auprès de l’exécutif ivoirien afin qu’il octroie 0,001% du budget de l’État de Côte d’Ivoire, soit environ 8 milliards FCFA au secteur de la presse.

« Nous sommes conscients que l’État de Côte d’Ivoire a déjà fait beaucoup pour la presse. Nous demandons que l’État fasse encore des efforts supplémentaires », a plaidé M. Coulibaly. « Soyez-en rassurés, vous ne serez pas seuls à faire face aux défis de votre secteur », a promis en retour Sidi Tiémoko Touré, le ministre ivoirien de la communication et des médias.

En 2018, le super prix Ebony qui est la distinction la plus prestigieuse des acteurs de la communication en Côte d’Ivoire, a été remporté par le journaliste Traoré Tié Médandje qui était au quotidien « L’Inter» au moment de sa désignation.

Institué en 1998, le prix Ebony du nom du célèbre journaliste ivoirien Noël X. Ebony, organisé par l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) récompense chaque année, les meilleurs journalistes ivoiriens.

Les lauréats des prix sectoriels

1-Prix spécial Jérôme Diégou Bailly de la meilleure enquête : Amy Sissoko ( RTI1)

2-Prix spécial Jean-Pierre Ayié de la meilleure interview : Serge Koléa ( RTI1)

3- Prix spécial Joseph Diomandé du meilleur reportage: Soro Sita ( Radio Côte d’Ivoire)

4- Prix Zadi Zaourou de la meilleure production culturelle : Tiémoko Diarra ( Soir Info)

5- Prix spécial de la lutte contre le travail des enfants : Gooré Eric ( RTI1)

6- Prix Nady Rayess du meilleur journaliste en économie: Ahua Kouakou (Générations Nouvelles)

7- Prix spécial du meilleur journaliste en Agro-Industrie: Amy Sissoko (RTI1)

8-Prix du meilleur présentateur du journal télévisé: Hamza Diaby (RTI1)

9- Prix du meilleur journaliste d’agence de presse en ligne: Traoré Mamadou (AIP)

10- Prix spécial pour la promotion des droits de l’homme : Serge Koléa (RTI1)

11- Prix spécial de la  meilleure production sportive: Rokia Sylla (Générations Nouvelles)

12- Prix spécial du meilleur journaliste de la lutte contre l’immigration clandestine: Adama Bakayoko (Radio Côte d’Ivoire)

13- Prix spécial pour la promotion des transports: Kouamé Yao Francis (Fraternité Matin)

Apa